Les Trolls internet

Le terme « troll » désigne, dans le jargon de l’internet, un personnage malfaisant dont le but premier est de perturber le fonctionnement d’une discussion (sur un forum, un réseau social, dans les commentaires d’un article) en multipliant les messages sans intérêt (ou, plus subtilement, en provoquant leur multiplication). Et selon wikipedia, « troller », c’est créer artificiellement une controverse qui focalise l’attention aux dépens des échanges et de l’équilibre habituel de la communauté.

Le tableau ci-joint présente de manière synthétique la majorité des coups qu’un troll utilise.

lf_013_le_bingo_du_trollIl existe deux grands types de trolls, n’ayant ni les mêmes origines, ni les mêmes finalités :

1. Le troll méchant

C’est le plus connu et son but avéré est de nuire aux discussions et aux forums. Ainsi, il s’immiscera dans les discussions ouvertes pour semer le trouble, espérant alors que :

  • les idées développées dans la discussion initiale seront perdues, noyées dans la polémique qu’il aura créé

Une sorte de censure en provoquant une grosse agitation annexe, qui monopolisera l’attention et l’énergie des intervenants innocents. C’est une technique connue de lobbying, mais aussi d’influence politique à grande échelle.

  • l’idée qu’il défend sera sur le devant de la scène, peu importe sa validité.

En effet, pour qu’une idée soit vue, sur un forum ou partout sur internet, il faut qu’elle soit remontée en tête dans le classement chronologique des discussions. D’où l’intérêt d’entretenir artificiellement la discussion à tout prix, par tous les moyens. Car l’on accorde plus de crédit (à tort) à quelque chose de visible, lu de nombreuses fois que le contraire. Une sorte de désinformation.

  • le trouble sera semé, et il pourra jouir et contempler son œuvre

…par pur sadisme, méchanceté, ennui. Cela peut être des ados qui s’amusent, ou n’importe qui de plus adulte qui s’ennuie seul devant son PC.

2. Le troll qui s’ignore

De bonne foi, une personne peut très bien sans le vouloir énoncer des choses catégorisables comme du trollage : par ignorance de la nétiquette et du fonctionnement d’un site, sans véritable intention de nuire. Ou bien en répondant à un autre message troll. Cela peut être :

  • Un débutant

…ne connaissant pas assez les règles tacites de communication sur internet.

  • Quelqu’un qui ne réfléchit tout simplement pas,

…qui est persuadé d’avoir une opinion valable sur tout et d’être de bonne foi. Ses messages seront cependant vides de sens, donc sans intérêt. Du genre : « Amha, bon j’y connais rien, et je ne sais pas de quoi vous parlez, d’ailleurs j’ai pas lu vos messages, c’était trop long ! :-))) mais il me semble que vous avez peut-être pas tout à fait tort ni raison ;o) » ou « ah ça c’est sûr, vu ce gouvernement impotent et vendu au capital, je l’ai toujours dit que ça arriverait lol ».

  • Quelqu’un qui adhère à une théorie du complot.

Une situation intermédiaire entre la précédente, et celle qui suit.

  • Une personne souffrant de troubles mentaux

C’est une autre catégorie que je n’ai personnellement jamais vu citée dans les articles traitant des trolls : troubles du comportement liés à l’utilisation de substances psycho-actives (drogues ou traitements), schizophrénie, troubles délirants, troubles de l’humeur (affectifs), troubles de la personnalité, retard mental… Nombreuses peuvent être les causes d’un comportement anormal sur internet, et pourtant involontaires. C’est ainsi qu’il sera facile de voir quelqu’un, au milieu d’une discussion traitant par exemple du futur des voyages spatiaux, une personne qui s’annoncera comme l’envoyé sur Terre de la civilisation extra-terrestre de l’étoile Sirius B, pour dire que l’on ne doit plus aller dans l’espace sous peine de représailles sérieuses. C’est un pan de la schizophrénie : il croira sincèrement à tout ce qu’il dira, de bonne foi, mais le résultat sera qu’il va grandement perturber la discussion, voire la rendre impossible.

En conclusion, les trolls restent purement subjectifs : du fait de l’anonymat et de l’immatérialité du web, on ne peut jamais savoir qui se cache réellement derrière un écrit sur internet. D’ailleurs, le trollage (ou trolling), dans la culture internet constitue en lui même une sous-culture entière, devenant un moyen de créativité, d’amusement, de dénonciation. Il devient alors plutôt synonyme de « énerver » ou « frustrer » intentionnellement quelqu’un, pour le mettre en rage.

Enfin, ils sont subjectifs car comme Pierre Perret le disait : « on est toujours le con de quelqu’un ». Un troll n’existe qu’aux yeux de celui qui est trollé.

Un troll peut donc tout aussi bien être un individu à la méchanceté gratuite, un activiste avec de réelles arrières pensées, un dérangé malhonnête, un ignorant de bonne foi, ou encore une personnes souffrante mentalement. De quoi réunir beaucoup de monde !

trollface

Cet article est en partie un extrait et une modification du document original intitulé «  Qu’est-ce qu’un troll (informatique) ?  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net), qui est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

Romain Bousson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s